Compagnie Mossoux-Bonté
Belgique — 2019 — 1re en France

Aux frontières de la danse et du théâtre, la Compagnie Mossoux-Bonté renoue avec la veine picturale en s’inspirant de l’oeuvre de Francisco de Goya, le Grand Bouc ou Sabbat des sorcières. Tableau vivant se déroulant sous le regard d’une enfant, une horde d’hommes et de femmes traversent les désastres d’une Espagne en guerre. Au rythme de fandangos, chacones et anciennes berceuses espagnoles, doubles marionnettiques et voix-masquées donnent toute leur puissance aux fantasmagories obscures du peintre.

At the borders of dance and theatre, the company Mossoux-Bonté revives its pictorial focus through Francisco de Goya’s painting The Great He-goat or Witches’ Sabbath. A tableau vivant that unfolds from a child’s perspective, a horde of men and women traverse the disasters of Spain at war. To the rhythm of Fandangoes, Chacones and traditional Spanish lullabies, puppet doubles and masked voices give power to phantasmagoric figures.